Comme chaque mois, la rédac’ au chat noir vous propose de se retrouver autour d’un verre au 18, rue François Guisol, à 18 heures pétantes, pour discuter des thématiques abordées dans le Mouais du mois. On causera de nos nouvelles rubriques, des assises de la presse libre, de culture pop (notre dossier du mois)…

Comme d’habitude, il y aura de la convivialité, de la bière et du vin (à prix libre et conscient), de la bonne humeur, et du débat bienveillant et serein.

Une de Jean-Marie Broussard aka Myster Loop

Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas remarqué, Mouais a un peu modifié sa maquette : plutôt que d’avoir des numéros quasi-intégralement mono-thématiques, nous avons décidé de laisser plus de places à des rubriques régulières : « L’actu d’aqui » (sur l’actu du département et notamment la critique des pouvoirs locaux), « la vie de Mouais » sur ce qu’il se passe dans la rédac et dans la presse libre en général, « Jeux de Mômes » qui cause de et avec les gosses, des reportages et enquête toujours, « 1312 » qui surveille les violences policières, les « chroniques d’un journalope infiltré » qui donnent chaque mois la parole à un journaliste travaillant dans la presse mainstream, un « feuilleton du Mouais » en mode cadavre exquis qui s’annonce bien délirant, les « mots croisés et autres joyeusetés »…

Et donc avec tout ça le Mouais du mois de mai parle de sujets variés : la possibilité d’Estrosi ministre de Macron, d’une manif pour le respect des droits des personnes en situation d’exil à la frontière, et notre dossier central, « la culture pop, ressources révolutionnaire » comprend un entretien avec le Bolchegeek, un article sur la dabké palestinienne, un autre sur les fanfares populaires, un reportage sur les balétis, un entretien avec un chercheur spécialiste du métal et du punk en Chine…

On causera donc de tout ça ce jeudi ! Nous évoquerons aussi bien sûr les 2èmes assises intergalactiques de la presse libre, qui auront lieu les 4 et 5 juin à Tourrette-Levens à l’initiative de Mouais. A très vite !

La rédac au chat noir